Nouveaux Comportements d’Achat : les tendances mondiales du commerce connecté selon DigitasLBi

DigitasLbi_Connected_Commerce

DigitasLBi a publié les principaux enseignements de son étude  « Connected Commerce: A Snapshot of the Modern Shopper« , qui examine les habitudes et tendances d’achat des consommateurs à travers 12 pays (France, Belgique, Chine, Danemark, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Singapour, Espagne, Suède, Royaume-Uni et USA).

Sans surprise, le document relève le rôle central du Smartphone et du M-commerce dans l’expérience de shopping.

La moitié des répondants à travers le monde déclare que l’utilisation du smartphone a changé leur façon de faire leurs achats. Ils sont 37% à l’affirmer en France.

34% des possesseurs de smartphones ont effectué un achat sur leur smartphone ces trois derniers mois et 72% des utilisateurs de smartphones déclarent l’utiliser à l’intérieur d’un magasin (75% en France).

Le ROPO (Research Online Purchase Offline) continue, par ailleurs, de s’affirmer.

Les consommateurs utilisent en effet de plus en plus internet pour préparer leur expérience shopping physique: 88% des consommateurs mondiaux recherchent en ligne et font leurs achats hors ligne. Ce comportement est très ancré en France où 92% des Français affirment se renseigner sur Internet avant d’acheter en magasin (ils étaient 90% en 2013).

Concernant le showrooming, 19 % des consommateurs mondiaux reconnaissent avoir déjà quitté un magasin après avoir consulté leur smartphone et y avoir comparé des prix, consulté des reviews, des informations.

En France, c’est le cas de 16% des interrogés et 29% l’envisageraient, essentiellement dans les secteurs de l’high Tech, l’électroménager et les produits culturels, les secteurs les plus concernés par le showrooming.

Le prix est la composante essentielle qui pousse à sortir du magasin : près de la moitié des consommateurs français interrogés ont déclaré qu’une différence de prix d’au moins 5 % les feraient quitter le point de vente. Si la différence des prix atteignait -10 %, 84% des consommateurs français partiraient (88% au niveau monde, vs 82% des consommateurs français en 2013).

Si le magasin perd de son influence, il reste toujours un point de contact fondamental. C’est, aujourd’hui, la troisième source d’information privilégiée par les consommateurs à travers le monde (14%).

En France, Internet est la référence essentielle en matière de recherche d’informations produit, néanmoins, le magasin reste le point de contact préféré par 10% des Français. (4ème position alors qu’il était en 2nde position en 2013).

Le digital in-store aura évidemment un rôle à jouer pour, peut être, infléchir les équilibres. 42% des consommateurs français déclarent avoir déjà utilisé des outils multimédia d’aide à l’achat en magasin (ils étaient 40% en 2013) et 74% des consommateurs français pensent que les vendeurs en magasin seraient plus efficaces s’ils étaient équipés de tablettes avec les informations produits.

74% des français seraient incités à se rendre en magasin pour utiliser une carte de fidélité sur mobile, ils seraient 60% à se déplacer pour essayer un miroir magique, et 62% prêts à utiliser des outils leur permettant de connaitre en temps réel les stocks disponibles en magasin sur leur  téléphone mobile.

Enfin, l’influence des médias sociaux et le partage social sont très variables selon les pays, avec comme tête de pont la Chine.

82% des utilisateurs de réseaux sociaux chinois déclarent que les médias sociaux influencent leur comportement. L’Espagne, l’Italie et les Etats-Unis montrent une moyenne de 55%, alors que pour la France elle est de 42%. 31% des utilisateurs de réseaux sociaux français admettent que Facebook influence leur décision d’achat, 6% pour Twitter, 2% pour Pinterest.

29% des utilisateurs Français de réseaux sociaux déclarent également qu’ils achètent plus de produits de marques qu’ils suivent sur les médias sociaux. C’est le cas pour quatre utilisateurs de réseaux sociaux chinois sur cinq.

Partager les articles achetés sur les réseaux sociaux est très courant en Chine, où 78% des utilisateurs de médias sociaux l’ont déjà fait. En France, ils sont  29%. Au Royaume-Uni et en Allemagne 35% en moyenne l’ont fait.

Au final, DigitasLBi classe en 5 catégories, les pays couverts par l’étude, selon leur niveau de maturité vis à vis du commerce connecté :

1. Le commerce connecté est une réalité et une innovation bien perçue : Chine.

2. Enthousiaste sur les nouvelles technologies et désireux d’utiliser le smartphone pour les achats en ligne et hors ligne : Singapour, Italie et Espagne.

3. Intéressés mais prudents : Etats-Unis, Royaume-Uni et France

4. Attitude sceptique envers le commerce connecté et l’innovation en magasins : Pays-Bas, Allemagne et Suède.

5. Les retardataires : Belgique et Danemark.

Commerce connecté_Infographie_FRANCE

(cliquer pour agrandir)

 

Digital Media Retail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *